Accords commerciaux entre l'Europe et le Japon et Singapour

La Commission a présenté mi-avril le résultat de ses négociations sur l’accord de partenariat économique avec le Japon et sur les accords de commerce et d’investissement avec Singapour. Il s’agit d’une première étape vers la signature et la conclusion de ces accords.

Accès à un marché de 127 millions de consommateurs

Cet accord avec le Japon est l’accord bilatéral de partenariat commercial le plus important jamais négocié par l’Union européenne. Il ouvrira la voie à des débouchés commerciaux pour les deux parties, renforcera la coopération entre l’Europe et le Japon, réaffirmera leur engagement commun en faveur du développement durable et comprendra, pour la première fois, un engagement spécifique à l’égard de l’accord de Paris sur le climat.

En outre, cet accord supprimera la grande majorité des droits de douane, et permettra aussi d’éliminer un certain nombre d’obstacles réglementaires existant de longue date. Il ouvrira l’accès d’un marché japonais comptant 127 millions de consommateurs aux principaux produits agricoles de l’Union européenne, protégera au Japon plus de 200 boissons et denrées alimentaires régionales traditionnelles d’Europe et accroîtra les possibilités d’exportation de l’Union dans une série d’autres secteurs.

10.000 entreprises européennes à Singapour

Les accords de commerce et d’investissement de l’Union avec Singapour constituent les premiers accords bilatéraux conclus avec un membre de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Au sein de l’ASEAN, Singapour est le premier partenaire commercial de l’Union.

Plus de 10.000 entreprises de l’Union sont établies à Singapour, plaque tournante pour desservir les pays de la région du Pacifique.

En dehors des perspectives économiques qu’ils ouvrent, les accords commerciaux comprennent des volets sur le commerce et le développement durable, qui fixent des normes des plus rigoureuses en matière de travail, de sécurité, d’environnement et de protection des consommateurs, renforcent les actions communes en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique et préservent pleinement les services publics.

Ces accords commerciaux devraient entrer en vigueur avant la fin du mandat actuel de la Commission européenne en 2019.

Plus d’infos

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.