Budget européen après 2020 : les options et leurs conséquences

La Commission européenne a présenté les différentes options, ainsi que leurs conséquences financières, pour un budget à long terme de l’UE.

Financer les priorités fixées pour l’UE

Les dirigeants de l’Union Européenne doivent garantir que les priorités qu’ils ont fixées pour l’Union – le 16 septembre 2016 à Bratislava et le 25 mars 2017 dans la déclaration de Rome – peuvent être financées de manière adéquate pour pouvoir se concrétiser.

Donner une base factuelle

Afin de les aider dans ce travail, la Commission européenne a présenté un document qui quantifie les incidences financières des différents choix stratégiques possibles. Objectif : cibler les réflexions et procurer une base factuelle solide pour opérer les choix importants qui se profilent à l’horizon.

La Commission présente aussi des options pour moderniser le budget de l’Union, notamment par le renforcement du lien entre les objectifs du budget et le mode de financement de celui-ci.

Enfin, la Commission attire l’attention des dirigeants sur des exemples concrets de répercussions négatives que l’adoption tardive du budget aurait sur les citoyens et les entreprises dans toute l’Union.

Proposition formelle en mai 2018

En mai 2018, la Commission européenne devrait présenter sa proposition formelle pour le prochain budget à long terme de l’UE. En attendant, elle reste à l’écoute de toutes les parties intéressées, notamment au moyen d’une consultation via laquelle les citoyens européens peuvent exprimer leur opinion jusqu’au 08 mars sur les matières pour lesquelles l’UE a le plus de valeur ajoutée et là où elle devrait renforcer son investissement pour maximiser l’impact de ses investissements.

Plus d’infos

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.