La Commission européenne intensifie son action contre le Coronavirus

Bien que les États membres soient mieux préparés et mieux coordonnés que dans les premiers mois de la pandémie, les citoyens, les familles et les populations dans l’ensemble de l’Europe restent confrontés à un risque sans précédent pour leur santé et leur bien-être.

La communication de la Commission sur les mesures supplémentaires en réaction à la COVID-19 expose les prochaines mesures à prendre dans des domaines clés pour renforcer la réaction de l’UE face à la recrudescence des cas de COVID-19.

Mise en place d’un dépistage plus efficace

Le dépistage est un outil déterminant pour ralentir la propagation du coronavirus. Afin de promouvoir une approche commune et un dépistage efficace, la Commission a adopté aujourd’hui une recommandation sur les stratégies de dépistage de la COVID-19, notamment l’utilisation de tests rapides de détection d’antigènes. Cette recommandation expose les éléments clés à prendre en considération dans les stratégies de dépistage nationales, régionales ou locales, tels que la portée de ces stratégies, les groupes prioritaires et les points essentiels liés aux capacités et ressources de dépistage. Elle indique aussi quand les tests rapides de détection d’antigènes peuvent être appropriés.

Pour pouvoir acquérir directement des tests rapides de détection d’antigènes et les fournir aux États membres, la Commission mobilise également 100 millions d’euros au titre de l’instrument d’aide d’urgence. Parallèlement, elle lance une procédure de passation conjointe de marchés afin d’assurer une deuxième voie d’accès.

Utilisation transnationale des applications de recherche de contacts et d’alerte

Les applications de recherche de contacts et d’alerte contribuent à briser les chaînes de transmission. À ce jour, les États membres ont mis au point 19 applications nationales de recherche de contacts et d’alerte, qui ont été téléchargées par 52 millions de personnes. La Commission a lancé, récemment, une solution permettant l’interconnexion des applications nationales dans l’ensemble de l’UE grâce à une passerelle européenne d’interconnexion (« European Federation Gateway Service »). Trois applications nationales (celles de l’Allemagne, de l’Irlande et de l’Italie) ont été connectées pour la première fois le 19 octobre, lorsque le système a été mis en ligne. De nombreuses autres applications suivront dans les semaines à venir. 

Vaccination efficace

La mise au point et l’utilisation de vaccins sûrs et efficaces constituent une priorité pour mettre rapidement fin à la crise. Dans le cadre de la stratégie de l’UE concernant les vaccins contre la COVID-19, la Commission négocie actuellement des accords avec des fabricants de vaccins afin de mettre les vaccins à la disposition des Européens et du monde dès que leur innocuité et leur efficacité seront avérées. Une fois disponibles, ils devront être distribués rapidement et déployés aussi largement que possible. Le 15 octobre, la Commission a exposé les étapes clés que les États membres devront suivre afin d’être pleinement préparés, notamment l’élaboration de stratégies nationales de vaccination. La Commission mettra en place un cadre commun pour l’établissement de rapports et une plateforme de suivi de l’efficacité des stratégies nationales en matière de vaccins.

Garantie des approvisionnements essentiels

Depuis le début de la pandémie, l’UE a aidé les fabricants à garantir la disponibilité des médicaments et du matériel médical essentiels. La Commission a lancé une nouvelle procédure de passation conjointe de marchés pour du matériel médical destiné à la vaccination. Afin de donner aux États membres un accès qui soit à la fois meilleur et moins onéreux aux outils nécessaires à la prévention, à la détection et au traitement de la COVID-19, la Commission prolonge également aujourd’hui la suspension temporaire des droits de douane et de la TVA sur les importations de matériel médical en provenance de pays tiers. La Commission propose aussi que les hôpitaux et les médecins ne soient pas tenus de payer la TVA sur les vaccins et les kits de dépistage utilisés dans la lutte contre le coronavirus.

Extension des voies réservées

Depuis le mois de mars, l’application de voies réservées – en particulier pour permettre au transport routier de traverser les frontières en moins de 15 minutes – a contribué à maintenir l’approvisionnement en marchandises et le tissu économique de l’UE. La Commission propose d’étendre l’approche des voies réservées pour faire en sorte que le transport multimodal fonctionne de manière efficace dans des domaines tels que le fret ferroviaire, le fret par voie navigable et le fret aérien, et fournit des orientations supplémentaires pour en faciliter l’application dans la pratique, sur des questions telles que la documentation électronique et la disponibilité des points de repos et de ravitaillement. 

 

Plus d’informations

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.