La Commission présente son plan d'action en faveur de l'intégration et de l'inclusion

Aujourd’hui, environ 34 millions d’habitants de l’UE (environ 8% de la population) sont nés en dehors de l’UE et 10% des jeunes (15-34 ans) nés dans l’UE ont au moins un parent né dans un pays tiers. Les migrants et les citoyens de l’UE issus de l’immigration jouent un rôle clé dans la société européenne et dans différents secteurs de notre économie. Pourtant, ils sont encore et toujours confrontés à des problèmes d’inclusion sociale et d’accès à l’éducation, à l’emploi et aux soins de santé (voir les statistiques sur le site de la Commission européenne).

C’est pourquoi la Commission a présenté dernièrement son plan d’action en faveur de l’intégration et de l’inclusion pour la période 2021-2027. Ce dernier offre un soutien ciblé et taillé sur mesure, qui tient compte des caractéristiques individuelles susceptibles de représenter des défis spécifiques pour les personnes issues de l’immigration, telles que le genre ou l’origine religieuse.

Les principales actions :

  • l’éducation et la formation inclusives, de la petite enfance à l’enseignement supérieur, l’accent étant mis sur la facilitation de la reconnaissance des qualifications et de l’apprentissage continu des langues, avec le soutien des fonds de l’UE;
  • l’amélioration des perspectives d’emploi et de la reconnaissance des compétences afin d’apprécier à sa juste valeur la contribution des communautés de migrants, et des femmes en particulier, et de les aider à déployer tout leur potentiel. La Commission s’emploiera, en collaboration avec les partenaires socioéconomiques et les employeurs, à promouvoir l’intégration sur le marché de l’emploi, à soutenir l’esprit d’entreprise et à rendre la reconnaissance et l’évaluation des compétences plus faciles pour les employeurs;
  • la promotion de l’accès des personnes issues de l’immigration aux services de soins de santé, y compris aux soins de santé mentale. Outre le financement spécifique de l’UE, le plan d’action vise à garantir que les personnes sont informées de leurs droits et reconnaît les défis spécifiques auxquels sont confrontées les femmes, en particulier pendant et après la grossesse. Le plan d’action aide également les États membres à échanger les bonnes pratiques;
  • l’accès à un logement adéquat et abordable financé par le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen plus, le Fonds « Asile et migration » et InvestEU, ainsi qu’à des plateformes de financement pour échanger des expériences aux niveaux local et régional en matière de lutte contre les discriminations sur le marché du logement et de ségrégation.

Un financement et des partenariats à venir

Le plan d’action sera mis en oeuvre en mobilisant un financement de l’UE et en créant des partenariats avec toutes les parties: les migrants, les communautés d’accueil, les partenaires socioéconomiques, la société civile, les autorités locales et régionales ainsi que le secteur privé.

Ce dernier donnera aux communautés d’accueil les moyens d’agir et soutiendra leur rôle de conception et de mise en œuvre des mesures et programmes d’intégration, tout en soulignant la responsabilité des personnes concernées dans leur participation à la société d’accueil. Il s’efforcera de moderniser l’accès aux services par le recours aux outils numériques. Enfin, il améliorera la base factuelle pour contribuer à la poursuite de l’élaboration des politiques et pour garantir un bon suivi des résultats.

Présentation du plan sur le site de la commission

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Votre centre Europe Direct Namur a fermé ses portes le 4 mai 2021. Il n’est dès lors plus possible de nous contacter via ce site webPour toute demande de documentation ou d’information, nous vous invitons dorénavant à vous adresser aux Centres Europe Direct de Mons, Liège, Rossignol ou encore Bruxelles ou à appeler le numéro gratuit 0800 67 89 10 11.

[Plus d’infos]

------------------------------------------