Le règlement de Dublin et la politique d'Asile en Europe

La crise migratoire a mis en évidence les faiblesses du système d’asile européen et contraint celle-ci à agir. Le Parlement européen souhaite désormais adopter une stratégie à long terme.

Renforcer le système d’asile et partager les responsabilités entre les pays de l’UE

En 2015, le nombre de migrants franchissant les frontières extérieures de l’UE a doublé par rapport aux années précédentes. Pour faire face à cet afflux, l’Union Européenne agit sur différents fronts : réforme du système d’asile, renforcement de la sécurité des frontières, travail sur les règles de retour et meilleure intégration des réfugiés dans leur pays hôte.

C’est le règlement de Dublin qui détermine le pays responsable du traitement de chaque demande d’asile, en général, le premier pays de l’UE où le demandeur est entré. Ce système a pour conséquence que des pays frontaliers comme l’Italie et la Grèce sont les plus touchés par la crise migratoire.

Réglementer l’immigration en Europe

Outre une réforme majeure du système de Dublin, le Parlement européen souhaite désormais un renforcement des contrôles aux frontières et à l’amélioration de la capacité des États membres à suivre les personnes entrant sur le territoire européen. Les députés souhaitent également mettre en place des règles européennes claires pour distinguer les migrants réguliers des réfugiés, afin de garantir un traitement juste et équitable des demandeurs d’asile et pour que chaque État membre contribue équitablement à la résolution du problème.

Explications en vidéo

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.