Les transports routiers responsables de la pollution

Les transports, et plus particulièrement les transports routiers, causent un peu moins d’un tiers des émissions totales de CO2 au sein de l’UE. Afin de réduire les dégâts causés par ces émissions, d’ici 2050, les pays membres de l’UE s’engagent à faire en sorte que ces émissions dues aux transports diminuent de 60% en comparaison avec les résultats observés en 1990.

Réduire les émissions de CO2: Nouveaux objectifs

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le secteur des transports émet de plus en plus de CO2. C’est pourquoi l’UE a adopté de nouveaux objectifs en matière de réduction d’émissions de CO2 lors de la session plénière du 27 mars.

Les voitures : principales suspectes

L’émission de CO2 des voitures représente plus de la moitié des émissions dues au transport routier en Europe. Cela est du au fait que chaque voiture transporte en moyenne 1,5 passager. Il faudrait atteindre quatre passagers pour qu’elle devienne un des moyens de transport les moins polluants.

La voiture électrique : une bonne alternative ?

Le nombre de voitures électriques augmente au fil des années. Lors de leur utilisation, la plupart des voitures électriques en Europe sont plus propres que les voitures à essence. Cependant, il faut également tenir compte de leur production et de leur élimination, qui s’avèrent à leur tour être moins respectueuses de l’environnement. Il faut également attentif à la manière dont l’électricité est produite afin de déterminer celle qui aura un minimum d’impact sur la planète.

Actions menées par l’UE pour contrer la pollution

Afin d’assurer la diminution des émissions de gaz à effet de serre, l’UE se base sur les niveaux de 1990 et s’engage, via une série de mesures, à les faire baisser d’au moins 40% dans chaque secteur économique d’ici 2030. Objectif : faire en sorte que les Etats membres respectent cet engagement.  

Emissions de CO2 des voitures: faits et chiffres

 

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.