Union de la sécurité : de nouvelles mesures anti-terroristes et anti-criminalité

La Commission européenne a présenté mi-avril des mesures supplémentaires pour restreindre le périmètre d’action des terroristes et des criminels, les privant des moyens dont ils ont besoin pour planifier, financer et commettre leurs crimes.

Nouvelles mesures pour plus de sécurité

Après avoir présenté des mesures en matière de lutte contre le terrorisme en octobre 2017, la Commission européenne propose maintenant des mesures visant :

  • à renforcer la sécurité des cartes d’identité et à réduire la fraude documentaire ;
  • à assurer l’accès des autorités répressives et judiciaires aux preuves électroniques et aux informations financières ;
  • à restreindre davantage l’accès des terroristes aux précurseurs d’explosifs ;
  • et à renforcer les contrôles sur l’importation et l’exportation d’armes à feu.

Une priorité européenne

Une meilleure protection des citoyens européens est l’une des grandes priorités collectives recensées dans la déclaration commune sur les priorités législatives de l’UE pour la période 2018-2019.

Les mesures présentées en avril figurent aussi toutes dans la déclaration commune et ont pour but d’accélérer encore les efforts entrepris au niveau de l’UE pour améliorer la sécurité intérieure et combler les failles détectées.

La Commission a également proposé de nouveaux outils permettant de recueillir, au-delà des frontières, des preuves électroniques dans le cadre des procédures pénales.

Plus d’infos

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.